Author: Regard Critique

EXCLUSIF: Falsification des chiffres des injections anti-covid

Suite à l'allocution du Président Emmanuel Macron, le 12 juillet, j'ai été surpris de voir que le pourcentage de personnes vaccinées me semblait avoir soudainement augmenté. Passant de 35 à 40% quelques jours auparavant. J'ai donc vérifié les chiffres sur le site officiel solidarites-sante.gouv.fr. J'ai été surpris de constater que, contrairement à mon souvenir, le chiffre de 35% avait été atteint le 2 juillet 2021, et non le samedi précédent, le 10 juillet, lorsque j'avais vérifié ! Or, les courbes ne montraient aucune augmentation soudaine, les courbes sont restées parfaitement linéaires depuis le début de la campagne de vaccination et ne marquent aucune augmentation brutale ou particulièrement remarquable. Même après les annonces du Président... Soit ma mémoire se trouve être...

La technologie de “neuromodulation” à base de graphène est RÉELLE

Alors que le contrôle du cerveau à distance est déjà une réalité de la science, ainsi que nous avons pu le voir avec The Guardian, et la conférence du Dr Charles Morgan, d'autres éléments viennent encore alourdir un tableau déjà sombre avec la découverte de l'usage, supposé, du graphène dans les injections géniques contre le covid.

Sras-CoV-2 - Le racket et la corruption sont à l'origine du déploiement du virus du Covid dont l'origine est humaine

Compte rendu de l'échange entre le Dr David E. Martin et le comité d'enquête Corona mené par Reiner Fuellmich.Le Dr David E. Martin a retrouvé tous les brevets depuis 20 ans, prouvant la fabrication du Covid-19 et les preuves de son utilisation pour créer une fausse pandémie afin d'en tirer bénéfices.

Avant-projet de loi de la dictature sanitaire

Après avoir annoncé l'arrivée iminente de ce type de loi, annonces moquées publiquement. La réalité s'impose face aux incrédules.La dictature sanitaire est en passe de devenir réalité en France. Le pays des droits de l'homme. Comme je l'ai déjà dit ici, Castex l'avait annoncé, trop tôt, en décembre dernier par son Projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Le projet de loi revient aujourd'hui dans un climat beaucoup plus mûr.