L'Afrique utilisée comme un laboratoire de test des vaccins ?

De nombreux articles parlent de vaccins testés en Afrique sans l'accord de la population. Il est toutefois difficile de trouver des articles dont les sources sont sûres.
Un article du 26 février 2020 donne toutefois des informations fiable sur un essai de vaccin contre la malaria en Afrique.

Alors que Pfizer vient d'annoncer un vaccin efficace à plus de 90% contre le covid-19. Le moment semble bien choisi pour regarder de plus près la manière dont les politiques de vaccination peuvent être menées.

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

The BMJ (British Medical Journal) - WHO’s malaria vaccine study represents a “serious breach of international ethical standards”
Temps de lecture: 8-10 minutes.


“I think parents should be made aware of this doubled female mortality. Imagine that this mortality was a true finding (and remember that it comes on top of five other non-live vaccines being associated with increased female mortality). If true, then how will this be perceived by the participants—that their children were unknowingly involved in a huge experiment by the authorities? This could be a disaster for public trust in vaccines and health authorities.”
---
"Je pense que les parents devraient être sensibilisés à cette double mortalité féminine. Imaginez que cette mortalité soit une véritable constatation (et rappelez-vous qu'elle vient s'ajouter aux cinq autres vaccins non vivants qui sont associés à une mortalité féminine accrue). Si c'est vrai, comment les participants le percevront-ils, à savoir que leurs enfants ont été impliqués sans le savoir dans une vaste expérience menée par les autorités ? Cela pourrait être un désastre pour la confiance du public dans les vaccins et les autorités sanitaires".

Peter Doshi

Recipients of the malaria vaccine are not being informed that they are in a study. And the extent to which parents are being given information about the known safety concerns before vaccination is unclear.
---
Les bénéficiaires du vaccin contre la malaria ne sont pas informés qu'ils participent à une étude. Et la mesure dans laquelle les parents sont informés des problèmes de sécurité connus avant la vaccination n'est pas claire.

Peter Doshi

Weijer says that so called implied consent is “no substitute for informed consent. Indeed, implied consent is no consent at all. We have no assurance that parents in fact received information about the study let alone that they understood it.”
---
Weijer affirme que le consentement dit implicite "ne remplace pas le consentement éclairé. En effet, le consentement implicite n'est pas du tout un consentement. Nous n'avons aucune garantie que les parents ont effectivement reçu des informations sur l'étude et encore moins qu'ils l'ont comprise".

Peter Doshi

Cet article concernait un vaccin contre la malaria, mais la question s'était posée pour le covid lors du premier confinement plus tôt dans l'année.

Youtube - French doctors discuss testing Covid-19 vaccine in Africa
1 minute.

You may also like...

1 Response

  1. August 16, 2022

    […] sont les pays pauvres et les noirs aux États-Unis. En particulier quand voit comment l'Inde, ou l'Afrique sont utilisés comme laboratoire de test géant.Ça m'interroge sur le sens que peut prendre le mot […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.