Médecine d’hier - Médecine d’aujourd’hui

Du petit bobo au virus ravageur, les humains comme les animaux ont toujours cherché des solutions pour se soigner. Depuis la naissance de la Terre, la vie s’est propagée au fil du temps et la nature s’est dotée de remèdes qui ont guéri beaucoup de maux. Déjà à l’époque des hommes préhistoriques, la recherche de remèdes faisait partie de leurs préoccupations. D’après Pierre Thillaud, professeur d’histoire de la médecine, « Les maux dont souffraient nos ancêtres sont les mêmes que les nôtres » L’histoire de la pharmacie et des médicaments commence vers 8 500 avant notre ère, à l’époque Néolithique. À l’aide de plantes médicinales et d’extraits d’animaux, l’art de guérir émerge. Quelques fouilles sur un site néolithique ont révélé le plus...

EXCLUSIF: Falsification des chiffres des injections anti-covid

Suite à l'allocution du Président Emmanuel Macron, le 12 juillet, j'ai été surpris de voir que le pourcentage de personnes vaccinées me semblait avoir soudainement augmenté. Passant de 35 à 40% quelques jours auparavant. J'ai donc vérifié les chiffres sur le site officiel solidarites-sante.gouv.fr. J'ai été surpris de constater que, contrairement à mon souvenir, le chiffre de 35% avait été atteint le 2 juillet 2021, et non le samedi précédent, le 10 juillet, lorsque j'avais vérifié ! Or, les courbes ne montraient aucune augmentation soudaine, les courbes sont restées parfaitement linéaires depuis le début de la campagne de vaccination et ne marquent aucune augmentation brutale ou particulièrement remarquable. Même après les annonces du Président... Soit ma mémoire se trouve être...

La technologie de “neuromodulation” à base de graphène est RÉELLE

Alors que le contrôle du cerveau à distance est déjà une réalité de la science, ainsi que nous avons pu le voir avec The Guardian, et la conférence du Dr Charles Morgan, d'autres éléments viennent encore alourdir un tableau déjà sombre avec la découverte de l'usage, supposé, du graphène dans les injections géniques contre le covid.